• Aubry - Lagarde : Combat de femme

    La première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, a invité la nouvelle directrice générale du FMI, Christine Lagarde, à "quitter son habit de libérale pour prendre celui de la régulation".

    La ministre française de l'Economie a été désignée hier pour succéder à Dominique Strauss-Kahn à la tête du Fonds monétaire international. "Je suis contente que ce soit une Européenne", a dit Martine Aubry sur France Inter.

    "J'espère que madame Lagarde va quitter son habit de libérale pour prendre celui de la régulation", a ajouté celle qui est candidate depuis hier à la primaire socialiste pour l'élection présidentielle de 2012.

    Si Christine Lagarde "veut vraiment changer les choses à la tête du Fonds monétaire international, il faut effectivement qu'elle pousse les gouvernements (...) à réguler, à changer et à ne pas faire en sorte que la finance internationale veuille dominer le monde", a poursuivi Martine Aubry.

    La nomination de Christine Lagarde est à ses yeux "une bonne nouvelle pour l'Europe".  "L'Europe est en pleine crise avec la Grèce et peut-être demain d'autres pays. Tout cela vient d'une absence totale de régulation et ceux qui ont critiqué les banques n'ont rien fait pour réguler", a-t-elle estimé.

    Interrogée sur le plan d'austérité en Grèce, Martine Aubry a estimé que "la folie aujourd'hui c'est d'imposer à la Grèce un remède qui est pire que le mal". "Il faut lui donner un temps qui va de trois à cinq ans en lui disant : 'Vous allez réduire vos déficits mais vous n'allez pas casser la croissance, qui casse les recettes et qui entraîne une situation pire que tout'".


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :