• Cérémonie du 8 mai - D’ Esquièze Sère à Luz St Sauveur

    Comme chaque année, l’Orphéon, les pompiers et les anciens combattants du Canton de Luz, se sont livrés à un véritable marathon pour honorer la mémoire du 8 mai 1945. C’est à 10 heures précise que tout le monde s’était donner rendez vous au monument aux morts d’Esquièze Sere sous les ordres de Christian BAAPUYOULET officiant en chef du centre des Sapeur pompiers de Luz.  Après l’hommage aux morts glorieux et le dépôt de Gerbe, le Maire Jean Daniel Morigny a évoqué tout ces combats pour la liberté, pour le respect du droit des peuples à disposer d’eux même. Il a appelé à la participation citoyenne au nom de cette liberté : « un droit mais aussi un devoir… quand on a la mémoire de ces nombreuses batailles de ces nombreux morts pour la France, pour l’Europe, le vote est le meilleur hommage que l’on doit rendre »

    L’Orphéon a clôturé cette première cérémonie par le chant des partisans. Après un rapide vin d’honneur c’est  l’abbé Jean François Duart qui a 11 heures prenait le relais à l’Eglise des Templiers à Luz St Sauveur pour célébrer la messe. 

    Puis devant le monument aux morts, c’est l’école primaire qui a crée l’émotion. Le devoir de mémoire a pris le pas sur le droit à la liberté lorsque Roger Noguère Directeur de l’école s’exprime en ces termes « il’y a soixante quatre ans, les soldats alliés sont arrivés aux portes du camp de concentration d’Auschwitz. La puanteur des corps, les piles de vêtements, de dents, de chaussures d’enfants n’ont d’égal que le récit des libérateurs, l’expression sur les visages des survivants… Non les camps de concentration ne sont pas un détail de l’histoire et c’est un crime que de vouloir en instiller le doute. Ils sont une tache coupable et indélébile de l’histoire des hommes » Les enfants sensibilisé ont ensuite lu deux poèmes « qu’on fasse qu’il en reste toujours un pour témoigner pour que cela ne puisse recommencer … ne jamais oublier… »

    Alain Lescoules  a clôturé cette cérémonie en remerciant les personnalités présentes ainsi que la population venu en grand nombre. C’est ensuite au bar la Taverne que le marathon s’est terminé par un pot offert par la municipalité de Luz.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :