• Journée de la femme: ce n'est pas que le 8 mars

    J'ai souhaité publier l'intégralité du commentaire de marialis reçu ce jour sur la dédicace de maribonne

      http://marylise.kazeo.com/

    Bonjour,
    Très embarrassant cette journée de la FEMME : il est vrai, comme tu le dis que nous n'avons pas besoin d'une journée pour EXISTER, pour être reconnues. Enfin ce sont surtout nos droits qui sont reconnus :
    - droit de vote (bien après les suffragettes) en récompense des services rendus pendant la guerre
    - droit au travail
    - droit d'être enfin autonome et une personne à part entière, sans l'aval de son mari ,
    = 1963 avoir un compte en banque à son nom, sans la tutelle de son mari,
    - droit de disposer de notre corps = droit à l'avortement, usage de la pilule et de contraceptifs, de décider de privilégier sa vie de mère ou sa carrière professionnelle sans être montrée du doigt,
    - droit de se présenter aux élections, obligation de parité ( pour encore embrouiller les choses simples)
    - entrer à l'Académie française ( sans parité, par charité ?) ou en reconnaissance d'un simple talent...
    - droit d'intégrer la formation et le métier qui nous plait sans discrimination (dans les textes...)

    Alors sur tous ces points ,je suis d'accord avec toi, cette jour née peut paraître ridicule et même humiliante ( un jour sur 365)! Mais nous avons fait un long chemin, semé d'embûches pour arriver à être respectées dans notre famille, par nos enfants chez nous et au travail.
    Si on regarde le droit du travail, bon nombre d'articles nous protègent de l'univers masculin et pourtant l' harcèlement moral, physique et sociétal pour nous faire regagner nos fourneaux, pour réduire le chômage n'a jamais été aussi fort.
    Nous subissons une pression sociale inouïe : avoir des enfants ( ne pas en vouloir parait toujours suspect), entretenir la maison ou être une souillon, bien éduquer les enfants ou être une mère indigne...
    Les femmes battues, violées, méprisées, analphabètes ( et oui, c'est nouveau ...) ne sont pas la majorité en France, MAIS ELLES SOUFFRENT QUAND MÊME!

    Et si nous quittons la France, alors c'est la journée de la Femme tous les jours : le droit au silence,à l'analphabétisme, à l'enfermement entre quatre murs, au mariage forcé, l'excision, l'infibulation, à la non existence en tant que Personne.

    Alors, je dédie cette journée à toutes les femmes courageuses qui ont permis l'évolution de notre condition féminine ici en France et à toutes les autres qui souffrent ailleurs en silence sous le joug d'une religion, d'un dogme, d'une pratique ancestrale où elle n'existe pas en tant qu'individu... On en fait un fantôme cachée sous un drap, où seuls les yeux apparaissent et expriment la peur et la souffrance, "les yeux toujours baissés".
    C'est peut-être pour elles que ce jour là mérite d'être fêté.

    Mais attention soyons tous vigilants : le message aujourd'hui est très clair(Publicité) " soit belle et tais toi", "parce que je le vaux bien" ! Il permet les viols"les tournantes", le mépris de l'autre! Alors restons sur nos gardes et défendons ces droits si chèrement acquis.
    Et pourquoi pas pour changer une journée de l'Homme?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :