• Le conseil de la vie sociale en EHPAD : la voix des Résidents

    Conseil de la Vie Sociale : Une instance légale et obligatoire

     Institué par la loi du 2 janvier 2002  rénovant l’action sociale et médico-sociale et concrétisé par le Décret n° 2004-287 du 25 mars 2004 relatif au conseil de la vie sociale, le Conseil de la Vie Sociale est un outil destiné à garantir les droits des usagers et leur  participation au fonctionnement de l’établissement d'accueil. Le décrét prévoyait que le Conseil de la Vie Sociale devait être définitivement installé dans chaque établissement pour le 27 septembre 2004.

    A quoi sert le Conseil de la Vie Sociale ?

    Le Conseil de la Vie Sociale est un lieu d’échange et d’expression sur toutes les questions intéressant le fonctionnement de l’établissement dans lequel est accueillie l'usager. Il est également un lieu d’écoute très important, ayant notamment pour vocation de favoriser la participation des usagers. Il convient aussi de souligner que le conseil est une instance collégiale qui doit donc impérativement fonctionner de manière démocratique.

    Le Conseil de la Vie Sociale donne son avis et fait des propositions sur toute question  intéressant le fonctionnement de l’établissement ou du service et notamment sur :

    - l'organisation intérieure et la vie quotidienne,
    - les activités,
    - l'animation socioculturelle et les services thérapeutiques,
    - les projets de travaux et d'équipements,
    - la nature et le prix des services rendus,
    - l'affectation des locaux collectifs, l'entretien des locaux,
    - les relogements prévus en cas de travaux ou de fermeture,
    - l'animation de la vie institutionnelle et les mesures prises pour favoriser les relations entre ces participants,
    - les modifications substantielles touchant aux conditions de prises en charge…

    Les avis et les propositions adoptés par les membres du Conseil de la Vie Sociale font l’objet d’un relevé de conclusions qui est, d’une part, adopté avant ou lors de la prochaine réunion du conseil et, d’autre part, adressé au conseil d’administration de l’association. Celui-ci doit obligatoirement faire connaître aux membres du conseil de la vie sociale les suites, favorables ou défavorables, qu’il entend réserver aux avis et aux  propositions formulés.

    Conseil de la Vie Sociale  Une réalité –  Témoignage  

     Le mercredi 5 mai dernier s’est tenu à l’EHPAD les Ramondias de Luz St Sauveur, le 1er CVS de l’année 2009.  C’est  Geneviève Clément nouvelle élue secrétaire qui nous raconte ce Conseil

     Madame Clément, vous venez d’arriver dans cet établissement et déjà vous avez voulu vous impliquer ?

     Oui,  je me suis proposé pour faire le compte rendu de cette réunion. Je ferais de mon mieux et serais heureuse des conseils que l’on voudra me donner. Je me sens bien intégré dans cette maison où j’ai eu la surprise d’être aussi bien accueillis.

     Comment avez-vous ressentis cette réunion ?

     Tout le monde a pu s’exprimer à sa manière. La direction nous écoute et répond à nos questions, elle nous informe de tout ce qui est fait, de ce qui est prévu  elle sollicite  notre  avis sur les aménagements, les menus, les animations. On n’a pas tous envie des mêmes choses mais tout est reçu dans une ambiance franche et aisée.

     Quand vous parlez « envie des mêmes choses »  vous parlez des menus ?

     Oui mais aussi des animations. Par exemple le Père Bordes souhaite qu’on affiche les activités religieuses qu’il propose : tout le monde n’est pas intéressé mais ce qui le souhaite pourront participer. Pour les menus nous avons décidé d’afficher des propositions de menus mensuellement pour que ceux qui n’aiment pas certains plats  puissent le dire à leur référent suffisamment tôt pour avoir autre chose

     Qui est le référent ?

     Chacun d’entre nous à un référent désigné parmi le personnel de l’établissement. C’est lui qui veille plus particulièrement à nos habitudes de vie et à notre bien être

     Concernant les animations ?

     Je ne savais pas qu’on pouvait faire autant de chose. Cet hiver nous avons été au ski et pour cet été nous avons décidé d’aller à la mer ; on ne s’est pas encore décidé sur le lieu, nous devons nous renseigner sur les possibilités d’accueil à St Jean de Luz ou à Capbreton. Une grande journée dont le thème sera les mille et une nuits sera organisée dans le cadre des journées portes ouvertes. Les journées intergénérations avec l’école de Luz se poursuivront et reste pour nous des moments d’échanges inoubliables.  

     Avez-vous parlé des travaux ?

     Oui bien sur. J’avais eu l’occasion de venir en visite dans l’établissement il y’a quelques années et à mon arrivé je l’ai trouvé transformée. La rénovation de vingt huit chambres vient de se terminer. Un jardin a été aménagé pour que nous puissions manger ou gouter dehors quand il fait beau. Des salons ont été adaptés pour que nous puissions nous réunir en groupe ou pour recevoir nos familles ou nos amis. Une baignoire de bien être est mise à disposition des résidents pour se détendre

     Et les projets à venir ?

     Le gros projet immédiat est la signalétique intérieure et extérieure du Bâtiment. Tout le coté réglementaire n’est pas de notre ressort mais nous avons donné notre avis sur le repérage et notre soucis de simplicité pour un accès facile pour tous. Nous avons parlé de l’attachement à notre logo : la jolie fleur Ramondia Pyrénaica découverte par le grand Pyrénéiste Ramond de Carbonnière. Ensuite nous allons essayer de remettre en œuvre un petit potager pour ceux qui aiment jardiner.

     Vous avez été élu au Bureau comme secrétaire, y’a t'il eu d’autre changements ?

     Uu seul. Monsieur Anclade à laissé sa place à Mme Bodin. Concernant la participation des familles on aurait mal compris que Mme BAA PUYOULET ne renouvelle pas son mandat au vu de sa généreuse et fidèle implication. Merci à elle et pour conclure je veux en profiter pour remercier et féliciter pour leur dévouement tout le personnel et la direction de cet établissements   

     Merci Mme Clément pour ce témoignage qui nous laisse penser que vous n’aurez pas besoin de trop de conseils pour faire le compte rendu de cette réunion.  


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    dromenlaire
    Mardi 16 Juin 2009 à 07:28
    es til besoin de rapeler que le conseil de vie n a qu une voix consultative , les familles des résidants des EHPAD deshopitaux nord drome sont en coléres suite a l augmentation de +de 200 euros par mois souvent a lacharge des familles
    blog:l'oeil d arthemonay
    2
    dromenlaire
    Vendredi 19 Février 2010 à 14:30
    concernant les augmentations tarifaires ceux ci sont ils débattus /http://aloeilendrome.hautetfort.com/
    3
    dromenlaire
    Samedi 20 Février 2010 à 12:14
    surprenant que vous n évoquiez pas les dérives tarifaires des EHPAD, pour nous a Romans sur isere et St Vallier dans la Drome +200 euros par mois en 2009 et 90 euros par mois en 2010
    ce qui provoque aujourd hui des familles reprenant leur parents ne pouvant plus subvenir aux factures

    http://aloeilendrome.hautetfort.com/archive/2010/02/09/ehpad.html
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Michel DO CARMO Profil de Michel DO CARMO
    Samedi 20 Février 2010 à 12:30
    Je n'évoque pas les "dérives" parce que mon blog n'a pas cet objectif. Je suis absolument d' accord avec vous sur le fond: les tarifs sont trop chers pour les personnes âgées et bien peu peuvent payer sans l'intervention de l'aide sociale du Département. Le budget de l'EHPAD c'est a peu près 75% la masse salariale: pensez vous que les soignants soient surpayés ? Je vous invite a regarder les salaires des personnels de Maison de Retraite.
    Michel
    5
    dromepic
    Mercredi 11 Août 2010 à 19:41
    le conseil de vie des familles devraient aller plusn loin dans ces démarches :avoir accés a la gestion des comptes de L'EHPAD, avoir accés a la convention tripartie..;connaitre le nombre de soignants par service et GIR..etc
    6
    Michel DO CARMO Profil de Michel DO CARMO
    Jeudi 12 Août 2010 à 22:45
    Le CVS ne peut pas aller plus loin que ce qui est défini dans la loi 2002. On peut discuter sur l'application de la loi, la façon dont les dirigeants l'interprètent ou les facultés, les volontés des usagers à participer... le CVS n'est pas un Conseil de Famille. Le CVS est fait pour que le résident participe au projet de l'établissement dans lequel il vit. Quand le résident est en EHPAD, qu'il se souci de bien manger, d'être bien accompagné, d'avoir des activités, de rencontrer du monde, de partager son vécu, d'échanger: ça oui c'est important... mais n'a t'il pas eu assez à gérer pendant sa carrière ? Ce n'est pas a lui de gérer l'établissement, le personnel ou les conventions. La famille avant de proposer l'EHPAD à son ainé doit s'assurer qu'il s'agit d'une solution adapté mais ça c'est une démarche qu'il faut faire avant.
    7
    JACKOU
    Lundi 16 Mai 2011 à 09:39
    Je suis Présidente de la Vie Sociale à La Maison de Retraite de la Croix Rouge Française à ANTIBES (E P H P A D).Tout se déroule au mieux avec la Direction et ensemble nous étudions les différents problèmes en essayant d'y apporter la meilleure solution. Les Résidents sont très bien traités et je ne regrette pas d'être entrée dans cet établissement depuis 2008. Pour moi et l'ensemble des Résidents cette solution est la meilleure d'autant que nous y sommes traités au mieux.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :