• Le Conseil Municipal et le Centre Communal d’Action Sociale de Luz ST Sauveur ont organisé à l’intention des aînés de Luz un goûter Amical à l’ancien Casino.

    Cet après midi de détente est l’occasion de retrouvailles, dans une ambiance chaleureuse. Après les vœux du Maire, c’est Patrick DUBOIS qui  avec humour a fait le spectacle en embarquant le public dans une France qui change… petits fours, galettes des rois, boissons rafraîchissantes et boissons chaudes, toutes les conditions était réunis pour régaler  les invités. <st1:personname productid="La Mairie" w:st="on">La Mairie</st1:personname> avait mis un moyen de transport à disposition des personnes qui le souhaitaient, c’est ainsi qu’une trentaine de résidents de <st1:personname productid="la Maison" w:st="on">la Maison</st1:personname> de Retraite a pu participer. Participation remarquée puisque les résidents ont gagnés les nombreux lots que l’équipe municipale avait mis en jeu. C’est ensuite sur la piste de danse que s’est terminée la manifestation qui cette année encore a ravi tout le monde.    


    votre commentaire
  • Remise des clés aux Aînés du Pays Toy<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Petit à petit, la grande bâtisse s’anime. Au tour des amis du pays toy de prendre possession des locaux que la commune lui a réservés. Pour l’occasion, ceux ci avaient invité le maire et son conseil pour un pot de l’amitié: une inauguration en quelque sorte. Invitation réciproque d’ailleurs. Tous et ils étaient presque une centaine ne connaissaient pas la maison Gradet Poque et ses installations. Une visite a donc était organisée qui s’est terminé dans la belle salle du conseil ou le maire a réexpliqué la démarche et les chiffres du chantier.

    Ne dites pas ou plus «  club du 3eme age ».  Après le décès de son président M. Ceré a qui un vibrant hommage a été rendu, les amis du pays toy ont dépoussiéré les statuts  et veulent s’élargir aujourd’hui aux aînés en général quel que soit l’âge. Pas loin de 200 membres (187 paraît il).  Le club s’est doté d’une direction collégiale de plusieurs membres et les idées ne manquent pas. Les nouveaux locaux un peu petits il est vrai en ce jour d’inauguration mais ce ne sera pas tous les jours le cas vont se révéler vite pratique car «  on est chez soi. La maison de la vallée était bien  mais il fallait parfois partir vite pour laisser la place à la musique ou telle ou telle réunion. Tisanerie, toilettes appropriées, ascenseur car c’est au second, coin cuisine et salle bien dimensionnée, rien n’y manque. Bien sur la belote le jeudi, les voyages… etc. tout cela reste d’actualité mais les 1er et dernier mardi, il y a aussi un atelier lecture et une initiation simple aux nouvelles technologies. L’ordinateur n’est pas réservé aux jeunes ! Couture, marche à pied, cours de gym et aquagym aux thermes, non décidément, les projets ne manquent pas et il suffit de rester jeune dans sa tête pour y participer.


    votre commentaire
  • Les fêtes à Luz avaient un air d’Espagne

     

    De nombreux vacanciers espagnols ont animé Luz St Sauveur  durant leurs séjours. Présents sur la station de ski, ils ont su nous faire apprécier leur tradition leur bonne humeur et nous racontent comment se passe noël chez eux

    Les fêtes de Noël espagnoles commencent à la mi-décembre et se clôturent en beauté le 6 janvier, pour le "jour des rois". Même si "Papa Noël" est de plus en plus populaire, ce sont traditionnellement les rois mages qui apportent les cadeaux aux enfants à l'aube du 6 janvier, jour férié en Espagne. Et puisque le peuple espagnol aime faire la fête, ce sont donc 3 réveillons de fêtes qu’il célèbre chaque année en famille  entre amis…pour beaucoup d’entre eux cet année les 3 réveillons se sont passés à  à Luz St Sauveur.

    Les traditionnels Mantecados, polvorones, roscos (biscuits au vin) et Malagas ont été remplacés par les amuse bouche et la bière, le pot au feu par la garbure mais l’esprit de la fête espagnol était bien là comme s’ils était  chez eux ( il faut dire que pour un grand nombre il s’agissait d’habitués qui commencent à bien connaître Luz ) En Espagne le premier dîner de fête est familial : c'est la Nochebuena (bonne nuit) du 24 décembre au soir. Il n'existe pas de menu de Réveillon à proprement parler, mais les fruits de mer, volaille farcie et confiseries, sont de plus en plus communs. Les traditions culinaires varient d'une province à l'autre mais le plat principal est souvent une dinde ou un ragoût de chevreau. Le repas se termine en général avant minuit (ce qui est tôt pour un dîner de fête espagnol) car il est d'usage d'aller assister en famille à la messe de minuit.

    La veille de Noël, on place dans la cheminée un tio, un tronc d'arbre mort qui apportera des cadeaux aux enfants au jour de l'Épiphanie. "L'escudella i carn d'olla" mijote depuis des heures : il s'agit d'un pot-au-feu catalan fait de tous les légumes de saison, de morceaux de porc, de veau et de mouton. On y jette ensuite une poignée de riz et des galets, de grosses pâtes plates. Au centre mijote la pilota, une grosse boule de porc et de veau hachés bien aromatisée d'herbes et d'épices. Mais que sert-on en entrée ? Le pot-au-feu. C'est ainsi qu'on attaque le repas des festivités suivi d'une volaille farcie aux fruits secs. Pour dessert, on reprend le touron traditionnel dans ses 6 versions; on savoure aussi les neules, pâte fine enroulée en forme de canon et, pour bien tasser le tout, un verre de cava, un vin mousseux de la région.

    Le Nouvel an est une fête populaire célébrée comme en France en famille, entre amis et en public ! Un grand rassemblement nocturne a lieu chaque année dans la rue à minuit. Toutes les générations se mélangent. A Madrid, la Plaza Mayor est littéralement envahie dans une ambiance bon enfant. Tout le monde porte des grappes de raisin. En effet, la coutume veut que chacun avale 12 grains de raisin pendant les 12 coups de minuit pour passer la nouvelle année. Cela n’à l'air de rien, mais essayez, et vous verrez que l'exercice n'est pas si aisé qu'il en a l'air ! S'en suit une nuit de fête et de danse.

    Le 5 janvier est le théâtre d'une autre fête dans les rues : Melchior, Gaspard et Balthazar « Los Reyes » défilent devant les yeux ravis des enfants sages. Ce sont eux qui déposeront dans la nuit les cadeaux. Le 6 janvier est le jour de fête le plus actif. C'est le jour où on prépare la galette des rois traditionnelle en pâte briochée. Pour nos vacanciers c’était le jour du départ, la fin des vacances mais nul doute qu’ils reviendront pour les prochaines vacances….


    votre commentaire
  • <o:p></o:p>

    A l’heure où la population vieillit et qu’une partie devient de plus en plus dépendante, il est indispensable de permettre aux personnes âgées de pouvoir continuer à communiquer entres elles, avec leurs proches mais également avec le monde qui les entoure.
    Certes, les échanges avec les familles ne sont pas aussi réguliers qu’on le souhaiterait ; les contraintes géographiques et le manque de temps y sont pour beaucoup, ainsi que le manque d’initiative.
    De fait, si pour les « nouvelles générations », l’informatique est devenue « le » moyen de communiquer, pour nos aînés, la technique reste bien trop complexe à appréhender. « Pourquoi, au lieu de creuser le fossé, ne fait-on pas de l’informatique un moyen de communication permettant de réunir ces deux générations ? »
    C’est dans ce contexte que l’animatrice Josiane Marque a mis en place un atelier informatique à la maison de retraite les Ramondias à Luz St Sauveur. <o:p></o:p>

    Concrètement, cet atelier s’attache à remplir les missions suivantes : resserrer le lien intergénération entre résidents et familles ; permettre aux personnes âgées de  renforcer leur autonomie en introduisant un  support d’animation ludique générant au sein de la maison de retraite des mouvements dynamiques. <o:p></o:p>

    Les nouvelles technologies ne font pas peur aux résidents des Ramondias qui s’habituent aux découvertes.<o:p></o:p>

    Dernièrement, ils ont joué au Bowling avec la WII : la difficulté était dans la coordination du « lancer et du lâcher ». Pour l’instant il s’agissait de se familiariser individuellement avec l’outil mais les résidents qui ont essayé veulent continuer à s’entrainer pour pouvoir jouer en équipe et s’affronter.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>


    votre commentaire
  • Accompagné de sa remplaçante Elisabeth Palasset, Jacques Béhague est venu distribuer les cadeaux du Conseil Général à la maison de retraite les Ramondias. C’est avec humour qu’il s’est adressé aux Résidents  « rappelez vous l’an dernier je vous disais craindre venir pour la dernière fois vous présenter les vœux  en tant que Conseiller Général … parce que vous me faites confiance je suis  là aujourd’hui et  je serais là encore cinq ans » Il a ensuite souhaité présenter sa remplaçante, expliquant comment elle l’avait épaulé durant sa campagne et qu’il souhaitait aujourd’hui qu’elle puisse l’accompagner et même le représenter lors de cérémonies  ou réceptions « il est plus agréable de recevoir la bise de « Camé » que la mienne lors d’une remise de médailles » ..Plus sérieusement il a renouvelé son attachement à la maison de retraite tout en félicitant la directrice et le personnel, il s’est dit honoré de représenter au Conseil Général un établissement de qualité reconnue. Il a ensuite évoqué le rôle du Conseil Général qui plus qu’un partenaire est un organisme de tutelle pour les établissements pour personnes âgées. C’est lui qui autorise ou non les dépenses et les aménagements , qui fixe le tarif journalier  sur proposition budgétaire , qui prend en charge le coût de la dépendance  grâce à l’APA et de l’hébergement des personnes en difficulté financière. S’adressant ensuite à la directrice Sylvie Bimbert « vous pouvez compter sur moi pour continuer à soutenir vos projets, je sais que les idées ne manquent pas, le Conseil Général souhaite que les maisons de retraite soit animées, la votre est un exemple et le sourire des résidents  en est le meilleur témoignage». 

    Après la distribution des cadeaux, c’est la fête de l’épiphanie qui a animé l’après midi, les rois et les reines ont invité tout le monde à danser et à chanter : encore un après midi festif pour les résidents des Ramondias et ce n’est pas fini puisqu’ils sont invités  ce samedi avec tous les seniors de Luz  à l’ancien casino pour un goûter spectacle offert par la commune et le Centre Communal d’Action Sociale de Luz St Sauveur.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique