• Ne laissez pas les carottes mourir...

     

    Ne laissez pas les carottes mourir...

    <o:p></o:p>Chaque jour, un drame quotidien a lieu, dans l'indifférence générale. Pourtant, ce drame, vous le connaissez, nous le connaissons, tous le connaissent : ce drame, c'est le massacre que dis-je, le génocide, de ces légumes, innocents, suaves, candides et ingénus : les carottes. Oui, les carottes. Vous croyez savoir, avec le peu que vous avez appris, ce qu'est une carotte. Mais le savez vous vraiment ? Une carotte, c'est  plus qu'un légume, une carotte, c'est  tout un être. Dieu, dans son infinie bonté, a fait de la carotte la quintessence de la perfection légumière. Ainsi Jésus n'a t il pas dit, sur le mont Sinaï : "Judas, passe moi une carotte, j'ai un petit creux" ? On peut même penser, mais les théologiens ne sont pas tous d'accord sur ce point, que Judas aurait ensuite décide de vendre Jésus a cause de cette requête carottière, s'exprimant au légionnaire romain de service a ce moment la en ces termes : "putain i m énerve ce con chui pas sa bonne té ça lui apprendra a bouffer du pain" (Judas était originaire de Massilia du côté de sa mère"). Mais revenons à l'essence même de la carotte. La carotte, en soi, est une entité de couleur orange, parfois brune lorsqu elle sort de terre, parfois bleue lorsqu on l'a peinte en bleu. Au dessus de la partie que nous nommerons le corps corporel de la carotte, s'étiole harmonieusement toute une myriade de tiges décrivant toutes les teintes de vert. Ces tiges, tels des cheveux volantovants, nous aimons les appeler "fanes"... nous pourrions parler des heures et des heures de la carotte, mais concluons par cette maxime de St Honoré de Victor Zola II : "La carotte est comme un fleuve, est comme la vie, est comme la beauté d'une femme un soir ou le soleil se couche : amour, amour, les feuilles mortes se ramassent la gueule par terre, c'est  la faute a Voltaire"... Mais, trêve de billevesées. Si je vous parle de la carotte, ce n'est pas pour s'exalter devant sa beauté mystique. c'est pour vous parler d'un sujet GRAVE.

    Car, malgré la beauté de nos chers légumes, tout n'est pas aussi rose que ce que l'on croit : en effet, des animaux aux crocs acérés en ont décide autrement : ces animaux, ce sont... les LAPINS. Ce nom doit vous glacer d'effroi je sais. Mais il ne faut plus en avoir peur. même si, partout dans le monde, chaque jour, les lapins dévorent sauvagement des milliers de carottes dans la force de l'age, il ne faut plus les craindre. De par le passé, le lapin a longtemps symbolisé la mort, le mal, la souffrance. Ainsi, St Thomas d'Aquin, dans ses versets sataniques (disponible aux éditions Milan presse en format illustre et expliqué aux enfants) affirme que les Légions sataniques des Enfers qui brûlent sont constituées de 666 divisions de 666 régiments de 666 lapins. D'après certaines lectures, certains éléments portent même à croire que Satan serait un Lapin, car, en réalité, l'autre nom du diable, Belzébuth, n'est autre que le subtil anagramme de Rongifex Carotophagus, nom utilisé par les lapinologues pour designer le lapin dans leur jargon latin.
    Mais aujourd’hui, tout a changé. Le Bien Carrotteux va enfin pourfendre
    <st1:personname productid="la Bête Infâme." w:st="on">la Bête Infâme.</st1:personname> Car nous avons pris les armes. Notre mouvement n'en est encore qu’à ses premices, mais avec votre aide, il n'en sera que plus fort. Les carottes ne doivent plus mourir. Les lapins ne doivent plus s'en nourrir. Rejoignez nous. Et, chaque jour, commettez un acte purificateur : sauvez une carotte, mangez un lapin. Ca peut vous paraître irréalisable, révolutionnaire ou complètement fou, mais des études très pousses ont montre les bienfaits de la gastronomie lapineuse sur les populations de carottes, dont le taux de fertilité s'est vu augmenté significativement. D'autres civets sont possibles. La carotte n'est pas une marchandise. Adhérez à notre mouvement, soyez des nôtres, et comme nous, quotidiennement,

    SAUVEZ UNE CAROTTE, MANGEZ UN LAPIN                                                      

    CMPNALC (Comite Mondial de Protection de Nos Amies les Carottes).

    <o:p> </o:p>


  • Commentaires

    1
    mimilamouette67
    Samedi 4 Avril 2009 à 08:51
    LOL LOL va pour le lapin - avec des carottes cuites en meme temps dans la marmite !
    2
    poussin01
    Samedi 13 Juin 2009 à 10:35
    heureusement que mes jambes ne sont pas comme tes carottes mdr il y aurait du soucis a se faire
    bon wk a toi
    amicale
    3
    machinatrip
    Mercredi 26 Janvier 2011 à 20:18
    lol c'est trop meugnon ; )
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :