•  

     
    Sarko en 18 mois c est...   

    1) De l amateurisme avec des annonces improvisées puis des retournements de vestes:

    - remboursement rétroactif des intérêts d 'emprunt et puis non
    - retrait des 35 h en 2008 et puis non
    - redevance pour les plus de 65 ans et puis non
    - président du pouvoir d achat et élu comme tel et puis non depuis la conférence de presse du 01/01/2008...

    2) L art de balancer les fonds publics dans le vide, simplement par clientélisme ou intérêts personnels plus ou moins directs:

    - 15 milliards d’euros dans le bouclier fiscal et l exonération de droits de succession qui paie des vw touareg à quelques milliers de privilégiés (le fisc a fait des chèques d une moyenne de 37 000 euros au T4 2007 aux personnes concernées)
    - l annonce de la suppression de la publicité sur les chaînes publiques: c est le parrain de son fils, un certain M. Bouygues, qui est content.
    - Une augmentation de 170% de son salaire.
    - Une augmentation sans précédent des dépenses de l Elysée.

    3) Une naïveté irresponsable dans la politique internationale:

    - une libération ultra coûteuse des infirmières bulgares (coûteuse financièrement, diplomatiquement et représentativement)
    - en conséquence, la réception en grandes pompes de khadafi
    - l affaire de l arche de zoé avec le Tchad qui profite de la situation à la manière des infirmières bulgares et une incompétence notoire du gouvernement qui a transporté en juin les membres de l association dans des avions de l armée et qui nie à présent avoir été au courant de la situation (peut-être trop de champagne en juin dans les ministères)
    - la fierté de poser avec G.W. Bush


    4) Une mise en scène de sa vie privée pour écrire ou gommer les paragraphes 1-2-3 et les futurs 5-6-7..... jusqu en 2012 !

    Et pendant ce temps la France, qui a voté, sombre : il a pas de chance ce sarko malgré tout ce qu’il fait tout lui tombe dessus.

    Et puis en vrac …
    La franchise de 0.50€ sur les médicaments
    La franchise d'1€ pour les consultations médicales
    La suppression de la réduction d'impôts pour les télédéclarants
    La suppression du coup de pouce au SMIC
    La non restauration de la TIPP flottante
    La récession (pas mal pour un mec qui annonçait chercher la croissance avec les dents)
    La restriction des hausses de salaire
    Le travail le dimanche
    La retraite bientôt à 70 ans
    Les promesses à Gandrange mais 8 mois plus tard, tout le monde est OUT.
    La prise de contrôle de France télévision en nommant son directeur
    Les interventions sur les journalistes (Je vire Alain Génestar (Paris Match) et PPDA )
    Les suppressions de 13500 postes enseignants à chaque rentrée
    Le mépris des enseignants, des fonctionnaires, de l'armée. etc…..


    1 commentaire
  • Voici en avant première le Communiqué officiel  du G20 pour lundi prochain   
     

    Communiqué officiel du G20:

    Ce premier sommet d’une longue liste (entendre on vera plus tard) à été extrêmement productif, nous avons travaillé très dur (hum!!!) pour poser les bases d’un remaniement des marchés financiers afin de leur donner plus de transparence.
    Tous les pays ont unanimement adhéré aux idées et propositions des mesures (lesquelles?) des différentes représentations présentes.
    Les pratiques financières de ces dernières années ont été dénoncées et nous allons mettre toute notre énergie et travail pour éviter de nouvelles dérives et rétablir la confiance des marchés.
    Les gouvernants ont demandé à leurs respectifs responsables économiques d’étudier (on est pas rendu!!!) les mesures concrètes a prendre et qui seront annoncées lors de notre prochain sommet du xxxx (ben oui il y a encore des restes de caviar, gateaux et cigares) afin d’avancer rapidement et établir le cadre pour enrayer durablemente cette crise et relancer l’économie mondiale.

    Et hop comprenne qui pourra et  en attendant, nous? on a passé un bon Week-end aux frais de la princesse
                                                       

                                                                                                      Les gouvernants du G20


    votre commentaire
  • Les vacances me font du bien.
    Ma nature optimiste m’imposait ces vacances. La fatigue amène a des périodes de doute.
    J’entends aujourd’hui en rentrant de vacances que l’élection d’un « black » à la tête de la première puissance mondiale va changer la face du monde….. Monsieur BARAC OBAMA a gagné son combat comme Monsieur BUCSH avait gagné le sien.
     
    En une seule phrase, ceux qui ont le « pouvoir » peuvent nous faire basculer  de la fierté à la honte et inversement.
    La fierté est le résultat d’un combat que personne ne peut enlever tant qu’on garde bonne conscience.
    Honorer les gens qui nous ont aimé ou aidé, parler du fait d’être orphelin, d’être malade, d’être immigré, d’être « black » ou autre … parler de ses doutes c’est peut être de l’humilité mais ce n’est pas honteux, ce n’est même pas autobiographique, c’est social…
     
    Statistiquement, en France, une personne sur deux vit un traumatisme : la santé, la famille, les amis, la culture, le quartier, le village, le travail, les collègues : chacun à sa place à le pouvoir d’abandonner ses proches ou de les accompagner , de les  détruire ou de les sauver.
    Accepter et comprendre ses propres traumatismes, écouter ceux des autres, c’est transformer la douleur et la peine en une véritable envie d’aider, une envie d’entraide... Cette envie et ce besoin de partager et d’aimer… qui peut s’en priver ? N’es ce pas ça la base de toute solidarité ?
    BARAC OBAMA, Nicolas SARKOSI, auront-ils le  pouvoir pour faire ce que nous pouvons tous faire : parler de la banalité et faire simplement du bien.     

    3 commentaires
  • Merci jolifleur

    Il 'y a peut être un message mais certainement pas de polémiques. Quoi qu'il en soit je ne sais pas qui tu es mais permets moi de te dire que si tu consultais bien mon blog ou même mieux si tu me connaissais tu saurais que j'ai beaucoup plus d'humilité que les intentions que tu me prêtes....  Quand on a pas de pouvoir, on a encore heureusement le droit de réfléchir, de voir, de parler, d'écrire, de constater, de suggérer ... 

                                                                   S'agit il d'un message?

                                         Un communiqué de presse, un compte rendu de réunion, un appel téléphonique, un billet sur un blog, par exemple, sont tous des messages. Tout le monde en envoie. Qu’ont-ils en commun ?
     
    - Un message est une initiative
    Son auteur crée une situation de communication avec un destinataire dans une intention précise, avec un projet explicite. L’enjeu, pour l’auteur, est de se faire comprendre par le destinataire, et de susciter une réponse.
      
    - Un message est clair
    Son contenu répond sans ambiguïté aux questions suivantes : 
    •   qui ? (qui est l’auteur ?),
    •   à qui ? (qui est concerné ?),
    •   quoi ? (de quoi s’agit-il ?),
    •   où ? (dans quel lieu ça se passe ?),
    •   quand ? (à quel moment ?). Ces réponses sont importantes pour l’auteur lui-même, elles lui apporteront les éléments du contenu et des indications sur la manière de faire passer son message (quoi dire en premier ?).
    - Un message emprunte un ou des moyens de communication
    De vive voix, par courrier, par voie de presse, par affiche, par tract,... Le choix du ou des moyens dépend de nombreux facteurs : caractère officiel ou non du message, les délais à respecter, circonstances de lieu, connaissances du statut et des habitudes du ou des destinataires, matériel à disposition... Il s’agit de choisir le ou les moyens adaptés à la situation.
     
    - Un message a une forme
    Il est oral ou écrit, sur papier à en-tête, sur papier libre, sous pli fermé ou comme circulaire, dans un vocabulaire simple ou dans un langage spécialisé, fait de phrases courtes ou longues, avec ou sans illustration... donc une forme dont le matériau contribue au sens du message et qui en facilite la compréhension.
     
    Ces quatre caractéristiques (la prise d’initiative, la clarté, le moyen et la forme), communes à tous les messages, se réalisent différemment à chaque nouvelle situation de communication.
     
    À la faveur des événements qui se répètent régulièrement (réunions, communiqués de presse, invitations...) les trucs qui marchent deviennent des habitudes et créent progressivement des signes distinctifs propres à l’individu : un style immédiatement reconnaissable.
     
    L’individu est irrigué par les informations. Mais les mettre en circulation au bon moment et dans la bonne direction, cela veut dire organiser la communication interne et choisir les moyens adaptés.
     
    Les lieux publics, les cafés… constituent la plate-forme où arrivent bien des informations et d’où elles se redistribuent. C'est vrai particulièrement pour les commentaires de la presse locale.
    Cependant ce n’est pas tout, l’individu est lui-même producteur d’informations, lors des réunions auxquelles il participe, des activités, des conseils d’administration ..., informations qui peuvent être utiles à un moment ou un autre à tout individu. Pour les rendre accessibles, il convient d’en garder des traces, le plus souvent écrites, ainsi les prises de notes, les comptes rendus, les carnets de bords ou toute autre forme d’enregistrements, mais aussi de les ranger de telle sorte qu’elles soient facilement disponibles et diffusables. Le mode d’organisation, quelle qu’en soit la forme est choisi pour son efficacité suivant les circonstances et selon le propos.
     
    Le choix des moyens et des techniques de diffusion mérite également de l’attention. La réunion, le bulletin d’information, la convocation, le communiqué dans la presse locale sont des pratiques courantes. Elles sont toutes adaptées à des circonstances particulières qu’il s’agit d’apprécier. Et actuellement les techniques mises en œuvre avec le téléphone mobile ou Internet (courrier électronique, site, forum ...), par exemple, multiplient les possibilités non seulement de diffusion mais aussi d’échange en direct. Elles amènent à prendre de nouvelles habitudes et modifient la forme des messages.
     
    L’organisation et la diffusion des informations déterminent la qualité de la communication. Sur elles reposent la participation aux actions, le sentiment d’appartenance à un collectif, et la construction d’une histoire commune. Pour être utile, l’individu a besoin de public en tant qu’agents de la circulation des informations.

      


    votre commentaire
  • Qu’ est ce que c’est ?

     Qu’est-ce qu’une intercommunalité ?

    L’intercommunalité désigne les différentes formes de coopération existant entre les communes. Elle permet un regroupement au sein d’un Etablissement Public dit de Coopération Intercommunal (E.P.C.I.) afin d’assurer certaines prestations ou d’élaborer un projet commun de développement et d’aménagement de l’espace.
    La coopération intercommunale est fondée sur la notion de projet de développement organisée au sein d'un espace de solidarité.
     
                                                                                             Les Lois de l’ Intercommunalité

    22 mars 1890 : création de la coopération intercommunale
    06 février 1992 : loi sur l’Administration Territoriale de la République
    12 juillet 1999 : loi Chevènement remplacée par la loi relative au renforcement et à la simplification de la coopération intercommunale
    13 août 2004 : loi relative aux libertés et responsabilités locales

     Combien de communautés de communes en France ?

    Au premier janvier 2007, près de 2 588 structures intercommunales à fiscalité propre (2 400 communautés de communes, 169 communautés d'agglomération, 14 communautés urbaines et 5 syndicats d'agglomération nouvelle) regroupaient 33 414 communes, soit environ 54.2 millions d’habitants*.
    *
    données provenant du conseil des ministres du 14 mars 2007
     
    Pour quoi faire ?
     
    En France, il existe 36 778 communes (recensement de 2003), 1 sur 4 compte moins de 200 habitants et 1 sur 2 moins de 400. Nombre d’entre elles sont donc trop petites pour mener à bien des projets d’envergure ou proposer aux usagers les services dont ils ont besoin.

    L’union fait la force...

    Les communes doivent se regrouper pour : 
    • exercer plus efficacement un certain nombre de compétences
    • réaliser des projets à l’échelle du territoire intercommunal
    • réfléchir à un développement territorial
    • mettre en commun des moyens financiers
    • mettre en commun des grands équipements (ex. piscine,gymnase…)
    • oeuvrer ensemble afin de mieux préserver les valeurs locales
    • agir au mieux dans l’intérêt des administrés
    Les compétences

    1) Aménagement de l’espace :

    Elaboration de documents d’urbanisme à caractère communal ou intercommunal, définition d’une politique d’aménagement à long terme.

    2) Action de développement économique d’intérêt communautaire :

    Etude et création de zone d’activités intercommunale, de services intercommunaux d’appui pour les entreprises, réalisation d’actions de promotion économique, d’actions favorisant le développement de l’agriculture, assurer la promotion touristique de l’ensemble de son territoire.

    3) Protection et mise en valeur de l’Environnement :

    Ramassage et traitement des Ordures Ménagères, réhabilitation et mise en valeur des décharges.

    4) Politique de l’habitat et du Cadre de vie :

    Elaboration d’un Programme Local de l’Habitat, mise en œuvre d’Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat.

    5) Construction, entretien et fonctionnement d’équipements sportifs intercommunaux :
    Construction et gestion d’équipements sportifs intéressant l’ensemble de la communauté (ex : la piscine ).

    6) Animation :
    Réalisation et gestion d’équipements sociaux et administratifs, réalisation d’opérations favorisant le maintien à domicile des personnes âgées, acquisition et gestion de matériel pour manifestations locales , mise en œuvres de manifestations d’envergure intercommunale et soutien aux associations locales, mise en place d’actions favorisant
    l’insertion sociale et la qualification professionnelle des habitants.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique