• Présidentielles 2012: les prévisions qui démentent les sondages

    Et si les estimations de vote pour la droite étaient plutôt autour de 50%, loin des mauvais sondages accordés à Nicolas Sarkozy? C'est ce qui ressort d'un modèle de prévision élaboré par deux économistes.

    C’est le genre de graphique propre à redonner un peu le sourire à un électeur UMP démoralisé par la vague récente de sondages (pourtant à prendre avec de grandes précautions) en défaveur de Nicolas Sarkozy. On y voit une courbe bleue –les votes en faveur de la droite– qui monte à partir du printemps 2010 et une courbe rouge –les votes en faveur de la gauche– qui descend en parallèle. Les deux se croisent à l’automne pour aboutir, en janvier 2011, à un peu plus de 50% des voix à droite, un peu moins de 50% à gauche.

    Ces courbes ne figurent pas les résultats de sondages, mais d’un modèle de prévision électorale élaboré par deux maîtres de conférence en économie, Bruno Jérôme et Véronique Jérôme-Speziari, auteurs du livre Analyse économique des élections (éditions Economica) et animateurs du site de prévisions ElectionScope. Ils tentent de livrer des estimations (régionales puis, en les assemblant, nationales) des résultats des élections futures à partir de trois grands indicateurs: la variation du taux de chômage sur un an, le niveau de popularité du Président sortant et l'enracinement partisan de chaque région.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :